En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de vous proposer des publicités personnalisées selon vos centres d'intérêts.

OK
Voyance Positive

La voyante

Voyance gratuite: le choix

Choisissez une des images.

Lisa Tamarai, son histoire

La voyante et les steppes

Dans sa jeunesse, Lisa et sa famille faisaient partie d'un clan qui était nomade. Ils allaient de plaines en montagnes, parcourant les grandes étendues sans ne jamais y voir de fin.

Sa mère avait des dons de voyance. Son grand-père qui était médium l'avait initiée à la magie et l'ésotérisme. Son père dressait les chevaux et était aussi reconnu en tant que sage par sa tribu. C'est à lui que l'on s'adressait lors ce qu'apparaissait un problème impossible à solutionner ou lors ce qu'il y avait des différents avec les autres clans.

Lisa, déjà jeune fille, était des plus raffinée. Elle partageait avec sa grand-mère le goût des habits et du maquillage. Mais cela ne l'empêchait pas de monter à cheval et savoir guider un troupeau de 100 yacks sans le moindre souci.

La voyante

L'espace et l'infini

La future voyante était toujours à l'écoute de son environnement. Celui-ci changeant au gré des voyages, elle apprit à le connaître et à le reconnaître. Sa sœur lui apprit à dialoguer avec les oiseaux et son frère lui apprit à dialoguer avec les coyotes. Les coyotes lui apprirent à dialoguer avec les tortues et les oiseaux lui apprirent à dialoguer avec les serpents. Les tortues lui apprirent le langage des médiums et les serpents lui enseignèrent la magie. A la fin Lisa pouvait presque comprendre tout ce qui l'entourait, ce qui l'aidera plus tard à développer son don de voyance.

Le départ

Un jour elle dit adieu à son clan car elle est devenue assez grande et veut aller plus loin, conquérir le monde. Alors elle part accompagnée de son frère et sa sœur pour découvrir des zones de notre planète qu'elle n'a encore jamais explorées. S'ensuit un voyage de plusieurs années où elle aimera comme elle n'avait jamais aimé, où elle rêvera comme elle n'avait jamais rêvé. Elle se connectera à la terre et sentira son cœur battre si puissant que celui qui le perçoit se met à vibrer lui-même.

La rencontre avec le loup.

Un soir Lisa, son frère et sa sœur se trouvent dans une région totalement désertique. Il n'y a pas âme qui vive à des kilomètres à la ronde. Ils ont fait un campement et vaquent chacun à leurs occupations.

La sœur est en train de décortiquer des fèves que plus tard elle ferait bouillir dans l'eau en guise de plat principal. Cela ne sera pas le meilleur repas jamais servit, mais cela suffira pour leur caler l'estomac pendant un certain temps. Le ravitaillement est souvent le problème principal lors des longs voyages.

Le frère, lui, remet un fer au sabot de l'un des chevaux, celui-ci s'étant décroché dans la journée. Il faut bien s'occuper de ces animaux car sans eux le trajet serait beaucoup plus difficile.

Lisa T., elle, est partie à la recherche de petit bois pour faire le feu. Toutes les voyantes sont expertes dans l'art d'embraser rapidement n'importe quelles brindilles. Elle marche tranquillement en direction d'un petit bosquet lorsqu'elle entend un bruit, une sorte de craquement inaccoutumé. Elle tend l'oreille tout en continuant à marcher.

Elle fixe son attention sur le bruit qui la suit et lorsqu'elle est sûre de son origine elle s'arrête et se retourne pour s'exprimer.

- "Je te dis bonsoir à toi loup."

Alors apparait un animal majestueux.

- "Ce n'est pas la première fois que je rencontre un humain qui sait parler mon langage, c'est arrivé une autre fois, il y a environ 7 ans. Il avait la même marque que toi au-dessus de l'œil."

- "Je crois que je sais à qui tu fais allusion, cet homme s'appelle Atlas, c'est mon oncle."

- "Exact, c'était un homme bon, nous avons découvert ensemble des procédés curatifs dont il avait besoin et ma louve aussi. Nous avons su unir nos sciences qui sont pourtant bien distinctes dans un sens positif et créatif. Il était aussi un grand médium qui pouvait appréhender le futur avec une certaine facilité. Ses capacités de voyance m'ont, plus d'une fois, surpris. De plus, c'était un homme extrêmement farceur que les louveteaux adoraient. As-tu de ses nouvelles ?"

- "Cela fait longtemps que je ne l'ai pas vu mais on dit l'avoir vu en Égypte, au Caire, mais aussi au Pérou à Arequipa, et encore en Sicile à Enna. Tu le connais, il ne sait pas rester en place."

- "Effectivement, je vois qu'il semble ne pas avoir perdu son goût du voyage. Mais dis moi, ou vas-tu donc toi ?"

- "Nous allons vers le nord à Sierra Linda."

- "A une vingtaine de kilomètres de là se trouve un précipice, tu devras le contourner. Pour cela prends le petit chemin qui part à droite, puis un peu plus loin tu trouveras un autre chemin qui descend zigzaguant et alors tu pourras passer de l'autre côté."

- "Je te remercie de l'indication. A présent, je dois aller chercher du bois car le soleil est presque couché."

- "Attends, prends cet os, lorsque tu ne sauras trouver ton chemin, fais le tourner et il te donnera la direction."

Le loup tend un os fin à Lisa qui le prend en le remerciant et le range délicatement dans une de ses poches. Depuis ce jour-là, elle a toujours cet objet ésotérique avec elle et lorsqu'elle ne sait se décider sur une destination ou qu'elle se retrouve perdue, elle l'utilise, comme une forme de voyance immédiate.

Le Lendemain

Le soleil se lève et il est temps de reprendre la route. Un café, qui n'en ait pas vraiment et qui a un goût horrible, servira de petit-déjeuner. Le petit groupe avance lentement sous un soleil de plomb. Le paysage est majestueux, le genre où l'on se sent vraiment petit. Les kilomètres passent et les seules être vivants que l'on peut apercevoir parfois sont les vautours et les serpents à sonnette. Finalement la petite troupe arrive face à un précipice qui n'est effectivement pas possible de traverser. Le spectacle est grandiose, la nature est une architecte qui a du gout et de la puissance, devant laquelle on ne peut que s'incliner. Lisa, ayant raconté à son frère et sa sœur au coin du feu sa rencontre avec le loup, n'a pas besoin de parler et emprunte la piste qui part sur la droite. Puis, quelques dizaines de minutes plus tard, elle se met à suivre le petit chemin qui descend. Évidement, quand on fait partie de la famille des canidés, le sentier doit être facile, mais pas lorsqu'on a avec soit des chevaux et des bagages bien remplis. Malheureusement il ne semble pas y avoir d'autre solution pour passer de l'autre coté du ravin. La descente périlleuse se poursuit lentement et finalement le petit groupe arrive tout en bas.

Il est temps de faire une pause. Les chevaux s'empressent d'apaiser leur soif dans la rivière et les humains en profitent pour se rafraichir. Le frère propose de faire une petite sieste avant d'attaquer l'ascension de l'autre coté, suggestion qui est accueillie positivement et avec joie.

Voyance et direction

Une heure passe et il faut se remettre en marche. La petite caravane traverse la rivière facilement, c'est une chance que ce ne soit pas la saison des pluies, et entame la montée. Mais quelques minutes plus tard apparait un problème. Le chemin se sépare en deux. Il n'est pas possible de savoir clairement quelle direction choisir.

Le frère s'exprime et dit qu'il pense qu'il vaut mieux prendre par la droite car un peu plus loin on peut voir des traces de bisons. La sœur affirme que c'est par la gauche qu'il faut aller, car sur une pierre est gravé un symbole magique qui serait censé vouloir dire "Soleil couchant". Lisa Tamarai ne sait pour quelle direction opter. Alors elle sort son os magique et propose à ses compagnons de les départager de cette manière. Ils acquiescent. L'objet tournoie et finit par designer la gauche. Alors le petit groupe se remet en route et ils finissent par atteindre le haut du ravin deux heures plus tard.

Conclusion

Cette histoire est évidement une invention, mais nous pouvons en tirer deux conclusions:

La voyante est toujours là pour partager une vision de la vie avec vous, alors dépêchez-vous de choisir votre image.